| Forum-EFE Actualités |

3 questions à... Cécile ROGUE

Interview de Cécile ROGUE, la promotion de l'art de vivre à la française en Russie

Qu’est-ce qui vous a amené à vous implanter dans ce pays et à y créer votre entreprise ?

Je suis arrivée à Moscou en 1995, philologue de formation, fascinée par la langue russe, et avec l’envie de faire découvrir aux Russes la France. J’y ai rencontré mon mari, qui est Russe, et suis aujourd’hui mère de 2 garçons de 17 et 18 ans. Et il y a peu j’ai acquis la nationalité russe, ce qui, en plus d’être éminemment pratique, est pour moi d’une grande valeur symbolique. C'est donc en quelque sorte mon amour de la Russie et de la langue russe qui m'a amené vers ce pays.

 

Pouvez-vous nous présenter votre activité professionnelle en quelques mots et ce que vous retirez de cette expérience d’entrepreneur français à l’étranger ?

J'en suis déjà à mon 3ème projet entrepreneurial en Russie ! Pour chacun de ces projets, un même fil rouge : créer des ponts entre la Russie et la France, en apportant ma touche française à la réalité russe.

Avec le soutien d'un partenaire russe, j'ai d'abord créé une agence de voyage destinée à une clientèle individuelle désireuse de découvrir la France, ses régions, sa richesse. Loin des voyages de groupes standards qui étaient alors la seule proposition sur le marché.

La pandémie nous forçant à nous remettre en question, en 2020 j’ai créé de nombreux voyages pour faire découvrir à mes clients russes la Russie à travers ma sensibilité française. C’est fascinant de voir comment j’arrive a leur montrer leur patrie sous un autre angle – ils ne la connaissent pas du tout !

Parallèlement, en 2021, j’ai développé une activité de conseil hôtelier avec pour objectif d’aider les investisseurs à concevoir et à construire en Russie des hôtels aux standards européens mais authentiques, bien ancrés dans leur région, dans le respect de l’environnement et du patrimoine local. Le tourisme domestique connait un essor incroyable. Mais le manque d’infrastructures de qualité est parfois criant. La Russie est un pays ou dans ce domaine presque tout reste à faire, avec, en toile de fond, une culture, une nature et un patrimoine exceptionnels.

Je n’ai aucune formation business ou commerciale. Je créé mes projets au fur et à mesure, en surfant sur des besoins que je devine ou pour répondre a des demandes concrètes de mes clients. Mes activités prennent parfois des directions un peu inattendues, mais c’est le charme de la vie dans un pays où, finalement, tout ou presque est possible.

 

Quel est le lien de votre activité professionnelle avec la France et comment le voyez-vous évoluer dans les prochaines années ?

Avec les années, j’ai établi énormément de contacts avec les Français de Moscou ou ceux qui y viennent régulièrement. Ils sont porteurs de savoir-faire et de connaissances susceptibles d’intéresser mes clients russes. D’un autre côté, j’ai beaucoup de clients russes qui adorent la France et ont envie de rencontrer des français et d’échanger. J'essaye donc d'être "ce pont", de proposer un lieu de rencontre franco-russe en plein centre de Moscou.

Être Française en Russie est très agréable, nulle part ailleurs dans le monde on aime la France comme en Russie. Et cela incite à porter un autre regard sur la France, qui ne sait pas toujours être à la hauteur de cet amour. Par exemple dans l’accueil des touristes étrangers en France, dans la diffusion à l’étranger et le soutien des initiatives locales pour la promotion de sa culture et de sa langue. Je suis ainsi devenue malgré moi, une sorte d'ambassadrice informelle de la France en Russie...

Interview réalisée par Expat Communication - FemmExpat.com

 

Lire l'article en entier