| Forum-EFE Actualités |

Les nouveaux visages des Français de l’étranger

Français à l’étranger vous propose de découvrir le nouveau visage de ces Français à travers une série de portrait

Selon les chiffres des Nations Unies, le nombre d’expatriés français a augmenté de 52% en 20 ans, et a presque doublé en 40 ans (+89%). Une population qui, en plus d’augmenter, est en pleine mutation. Fini le profil-type de "l’expat" envoyé par son entreprise dans un pays étranger.

L’âge des Français de l’étranger est la première donnée marquant l’évolution du profil de l’expatrié. Ces voyageurs sont de plus en plus jeunes à quitter la France pour de nouveaux horizons. Les tranches d’âge de jeunes actifs sont donc surreprésentées parmi les émigrés français, par rapport aux plus âgées. D’après l’Insee, c’est en effet entre 18 et 29 ans, lors des études ou du début de la vie active  qu’ont lieu 80% des départs à l’étranger de personnes nées en France. Ainsi, en s’expatriant, les jeunes Français chercheraient avant tout à trouver une meilleure situation professionnelle qu’en France.

La clé de l’expérience à l’international

 

En deuxième raison d’expatriation, on retrouve le souci de flexibilité et d’adaptabilité du marché de l’emploi actuel. En effet, il devient de plus en plus indispensable pour les candidats de maîtriser des langues étrangères ou de posséder une expérience à l’international s’ils veulent se démarquer. Enfin, l’aventure qu’offre l’expérience de l’expatriation est également un motif qui encourage plus que jamais les jeunes à s’établir à l’étranger.

Près de 80% de ces Français travaillent sous divers statuts professionnels. On retrouve notamment des professions libérales, des cadres d’entreprises ou de la fonction publique ou encore des entrepreneurs. L’évolution la plus importante de ses vingt dernières réside justement dans la situation professionnelle de ces Français.

De moins en moins d’expatriés

 

L’image de l’expatrié envoyé par son entreprise est de moins en moins fidèle à la réalité. En effet, si en 2003 ces Français représentaient 36% des Français de l’étranger, ils sont en 2013 plus que 19% à être dans cette situation. En revanche, les employés d’entreprises locales et les créateurs d’entreprise sont eux de plus en plus nombreux et sont passés respectivement de 47 à 50% et de 10 à 18% entre 2003 et 2013. Les principaux secteurs d’activités sont l’éducation, le service aux entreprises, l’administration, le commerce et le secteur de la finance. Les retraités, étudiants, ou bénévoles pour des ONG représentent les 20% restants.
 

De plus en plus de couples mixtes
 

Concernant la situation familiale du Français de l’étranger, elle reste sensiblement la même qu’il y a 20 ans. Plus de trois-quarts d’entre eux sont en couple et plus de deux-tiers ont des enfants. Ce qui diffère des années 2000, c’est la proportion de couples mixtes formés au cours de l’expatriation. En effet, s’ils étaient 48% en 2005, ils sont désormais plus de 56% à avoir rencontré leur conjoint et fondé leur famille lors de leur expatriation. Ceci a pour conséquence d’ancrer plus durablement ces Français dans leur pays hôte et ainsi de prolonger la durée moyenne de leur séjour.

Alors que l’expatriation se démocratise progressivement, le profil de l’expatrié est lui aussi en pleine mutation. À partir de mardi et pour les trois semaines à venir, Français à l’étranger vous présente le visage de ces nouveaux voyageurs.

Source : Journal des Français à l' Étranger
Lien vers l'article : www.francaisaletranger.fr